La ventilation

Pourquoi ventiler ?

Pour votre santé et votre confort !

Car le système de ventilation va assurer le renouvellement d’air et l’évacuation de l’air vicié. Il garantit aussi l’hygiène de votre logement en évitant notamment le développement des moisissures, contribue aux économies d’énergie et satisfait aux critères de sécurité, de normes anti-incendie et de confort acoustique.

Quel système de ventilation choisir ?

La VMC simple flux

Le principe est simple : entrée d’air dans les pièces principales, transit de l’air via un réseau de gaines vers les pièces dites humides, dotées de bouches d’extraction.

Seul défaut, surtout en hiver : le rejet de l’air chaud à l’extérieur, d’où une consommation de chauffage accrue.

La VMC simple flux hygroréglable.

Equipée d’entrées et/ou de sorties d’air, avec une membrane dite « hygroréglable » s’ouvrant et se fermant selon le taux d’humidité donc d’occupation des pièces, elle est beaucoup plus efficiente. Deux options possibles : type A sorties hygroréglables ; type B, entrées et bouches d’extraction hygroréglables .

La VMC double flux

Avec la VMC double flux, l’air introduit ainsi que son extraction sont assurés par des dispositifs mécaniques. Atout majeur : l’air entrant est préchauffé par un récupérateur de chaleur sur l’air extrait, d’où des économies sur le poste de chauffage. Les bouches d’insufflation sont disposées dans les pièces principales et les bouches d’extraction dans les pièces de service. Une solution adaptée aux rénovations lourdes visant le niveau de performance BBC. Il est possible de la coupler à un puits canadien. Point faible : les travaux importants pour passer le double réseau de gaines, et la nécessité de créer un local technique. C’est aussi l’option la plus onéreuse.

Notre conseil…

Dans le cas d’une rénovation, sauf rénovation totale, préférez une VMC simple flux hygroréglable.

La VMC double n’aura pas son intérêt si votre habitation n’est pas parfaitement étanche à l’air, ce qui est rarement le cas dans une habitation ancienne.

Les tarifs

Pour une VMC simple flux comptez de 400 à 1 500€ posée selon la complexité des locaux (nbr de bouches, accès pour les gaines, raccordement électrique, etc) et le type d’appareil choisi (hygroréglable ou non)

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>